Bienvenue sur le site de l’UDDEN 35. Nous sommes des bénévoles au service de l’École publique et de ses usagers. En parcourant ces pages vous découvrirez tous les volets de notre fonction. Nous vous souhaitons une bonne lecture… qui peut-être vous incitera à nous rejoindre ?

 

Derniers articles
4 mai 2024Le prochain conseil d’administration se réunira le 1er juillet   [...] Lire la suite…
17 avril 2024Les DDEN d’Ille et Vilaine, conscients que l’amélioration des conditions d’accueil des élèves en situation de handicap ne sera possible qu’avec la volonté du gouvernement, mandatent leur fédération nationale pour porter auprès du Ministère de l’Éducation Nationale, la motion ci-jointe, adoptée à l’unanimité, lors de leur assemblée générale annuelle qui s’est déroulée à St Lunaire le 6 avril dernier.    UNION DES DÉLÉGUÉS DÉPARTEMENTAUX DE L’ÉDUCATION NATIONALE D’ILLE ET VILAINE MOTION Scolarisation des élèves en situation de handicap L’Union 35 des DDEN réunie en assemblée générale le 06 avril 2024 interpelle la fédération sur les difficultés de scolarisation des élèves en situation de handicap dans notre département mais plus généralement au niveau national. Nous constatons deux problèmes qui s’aggravent: 1 – Manque d’AESH pour l’accompagnement des élèves éligibles à l’inclusion en «milieu ordinaire» Si on ne peut nier les améliorations salariales, le début de formation, le manque de candidats aux postes d’AESH est réel. Plusieurs points sont révélateurs et peuvent expliquer cette situation : – temps partiels imposés et donc salaires insuffisants. – formation balbutiante non qualifiante et dans tous les cas pas à la hauteur des missions et des problématiques des élèves accompagnés. – manque évident de considération du métier et des personnes – adultes et élèves. 2 – De plus, l’Union souhaite également attirer l’attention sur le manque récurrent et croissant de places dans les instituts spécialisés se traduisant par des inclusions en milieu ordinaire inefficaces et pouvant même être qualifiées de «maltraitantes». Cette situation est inacceptable non seulement au vu de la loi et des objectifs d’inclusion affichés par le ministère mais aussi des valeurs d’égalité que nous voulons défendre. L’Union 35 des DDEN demande à la fédération d’intervenir auprès du ministère – Pour une véritable reconnaissance du métier d’AESH afin d’augmenter son attractivité et de mettre en place une véritable politique d’inclusion. – Pour une augmentation des places en instituts spécialisés afin d’accueillir tous les élèves ayant une notification de la MDPH. Mise aux voix cette motion est adoptée à l’unanimité des présents ou représentés Télécharger le pdf [...] Lire la suite…
12 avril 2024https://afpeah.fr/index.php/2020/07/12/limites-de-lecole-inclusive/ Nous vous recommandons la lecture du lien ci-dessus [...] Lire la suite…
27 janvier 2022L’Union des Délégués départementaux de l’Education Nationale d’Ille-et-Vilaine, soutenue par la Ville de Rennes, a ouvert ce conservatoire en 1994. Rendons ici hommage à nos prédécesseurs qui ont œuvré pour le doter d’un matériel éducatif et d’époque d’une grande richesse. L’objectif était de remettre en mémoire l’école laïque, gratuite et obligatoire et tout particulièrement la façon dont les écoliers nés dans la première moitié du XXème siècle faisaient leurs apprentissages de manière étroitement liée aux valeurs de la République. Les Délégués Départementaux de l’Education nationale d’Ille-et-Vilaine ont ainsi voulu affirmer leur attachement à cette école. Ils ont voulu également montrer que l’école et ceux qui la composent ont certes changé mais qu’elle se doit de rester l’école de la République. Celle qui dans le respect des compétences de chacun, dans le respect des diversités sociales, culturelles, régionales et nationales forme les citoyens de demain. Ils ont enfin voulu montrer que l’école publique est toujours le symbole de la culture et de l’instruction, initiant au respect des droits de l’homme et de la démocratie. Depuis 2012, la gestion du Conservatoire est gérée par l’APPVER (Association Pour la Promotion des Valeurs de l’Ecole de la République) dont l’Union des Délégués Départementaux de l’Education Nationale est membre fondatrice. Présidente : Brigitte COMPAIN Contact : conservatoireecole35@laposte.net [...] Lire la suite…
27 janvier 2022Dans chaque département de l’hexagone, à l’exception de la Moselle et du Bas-Rhin, il existe une Union des Délégués Départementaux de l’éducation nationale. En Ille-et-Vilaine, elle porte le nom d’UNION DES DÉLÉGUÉS DÉPARTEMENTAUX DE L’EDUCATION NATIONALE D’ILLE-ET-VILAINE. Cette Union est une association régie par la loi du 1er Juillet 1905 et le décret du 16 Août 1901.Historique :Le gouvernement de Vichy a purement et simplement supprimé dès 1940, les Délégués Cantonaux, nos prédécesseurs. En 1946, le Ministère demande à tous les Inspecteurs d’Académie de provoquer la reconstitution de toutes les Délégations cantonales. En 1948, il est recensé 548 délégués cantonaux dans notre département. Se constitue alors, avec l’appui de personnalités locales, un groupe de Délégués départementaux rennais. Un comité de Rennes des Délégués Cantonaux est créé. Oscar LEROUX en est nommé président. Il avait été 1er adjoint au Maire de Rennes et avait été grièvement blessé lors d’un attentat mené par la milice rennaise en Juin 1944. Il avait à ses côtés Jean PONT, futur maire de St-jacques-de-la-Lande. Ces deux personnes ont été après leur décès honorées par leur ville. Le nom d’Oscar LEROUX a été donné à un boulevard du sud de Rennes ainsi qu’à un groupe scolaire qui jouxte ce boulevard. Quant à Jean PONT, une rue du nouveau quartier de la Courrouze porte son nom.En 1948, est mis en place le « Comité Provisoire des Délégués Cantonaux d’Ille-et-Vilaine ». Oscar LEROUX en est nommé président. Il est aidé dans sa tâche par Jean PONT et Guillaume TANNOU. La première assemblée générale de cette Union se déroule à Rennes le 3 Avril 1949. Ses statuts sont en Préfecture et sont parus au J.O. N°144 du 18 Juin 1949.Le premier président nommé en 1949 se nommait M. DAVID. Guillaume TANNOU lui a succédé en 1950. Sa présidence a été marquée par la lutte contre les Lois DEBRÉ de 1959. G. TANNOU disparait brutalement en 1967. Henri GUIHARD lui succède en Avril 1968 avec à ses côtés Jean PONT et Marcel BIÉTRY. Il s’emploie à reconstruire l’Union et engage un vigoureux combat pour l’amélioration des cantines qu’il appellera les restaurants scolaires. Il aura, non sans mal et sans craintes, à expliquer et à faire vivre les bouleversements liées à la mise en place de la fonction officielle de Délégué départemental. Après 30 années de présidence, Henri GUIHARD passe la main à Martine HAMON en 1998. Elle s’emploiera à donner vie au Conservatoire de l’école, ouvert en 1999, et fera en sorte de mettre en œuvre dans tout le département les visites d’école donnant lieu à la rédaction d’un rapport de visite.Elle passe la main en 2008 à Jean-Claude ROBERT, actuel président.Buts de l’Union :1.- Resserrer les liens d’estime et de fraternité entre les DDEN du département d’Ille-et-Vilaine.2.- Rechercher et appliquer tous les moyens propres à permettre aux DDEN du département de remplir d’une manière efficace leur rôle social, de servir de trait d’union entre l’école et les familles, d’encourager, de défendre l’école laïque et son corps enseignant.3.- Intervenir chaque fois qu’il en est nécessaire auprès des Autorités pour améliorer les conditions d’accueil, matérielles et de vie des élèves4.- Agir sans relâche pour permettre la réussite de tous.5.- Rechercher les conditions d’une vraie mixité scolaire dans l’ensemble des établissements.6.- Assurer un contrôle sur l’application locale des lois relatives au financement de l’enseignement privé.Objets de l’Union :1.- Défendre la laïcité sous toutes ses formes.2.- Provoquer la constitution régulière des délégations après chaque renouvellement quadriennal.3.- Aider au bon fonctionnement des délégations.4.- Assurer la formation des DDEN en organisant des sessions de formation et en leur fournissant les outils utiles au bon accomplissement de leur fonction.5.- Etre à leur disposition s’ils sont confrontés à des situations délicates et complexes.6.- Prendre et soutenir toutes initiatives de nature à assurer un climat scolaire apaisé.Administration et Fonctionnement :1.- L’union est administrée par un Conseil d’Administration dont les membres sont élus par l’Assemblée Générale, renouvelables par tiers tous les ans. Le Conseil d’Administration élit pour un an un bureau formé d’un président, de deux vice-présidents, d’un secrétaire, d’une secrétaire-adjoint, d’un trésorier, d’un trésorier-adjoint et de membres chargés de fonctions particulières.2.- Le Conseil d’administration se réunit sur convocation du président, selon un planning établi en début d’année. Il est chargé de la direction générale de l’Union. Il est rédigé un compte-rendu de ses séances.3.- Le Bureau met en exécution les décisions du Conseil d’administration. Il est convoqué par le président selon un planning établi et chaque fois que nécessaire.4.- L’Assemblée Générale se compose de tous les adhérents de l’Union. Chaque adhérent a droit à une voix. Elle se tient tous les ans. Elle vote les rapports d’activité, financier et moral. Elle vote le budget et le montant de la cotisation de l’année qui s’ouvre.Ressources de l’Union.Elles sont constituées essentiellement par les cotisations des adhérents. Elle peut aussi percevoir des subventions en provenance des collectivités locales. Le DDEN exerce bénévolement sa fonction officielle. L’Etat ne verse aucune subvention. [...] Lire la suite…